Stress, fatigue, perte d’efficacité, sensation de subir l’enchaînement de ses tâches… il n’est pas toujours facile de concilier ses impératifs personnels, familiaux et professionnels dans un monde sans cesse plus rapide.
Avoir en permanence, dans un coin de sa tête, cette charge mentale liée à la gestion et l’organisation de ses tâches domestiques, parentales, familiales et personnelles, même en-dehors de leur réalisation, peut devenir pesant.

La charge mentale: un phénomène de société

La charge mentale est le fait de se trouver en gérance de plusieurs choses en même temps (plein de dossiers qui s’ouvrent dans la tête, penser à tout en même temps) planifier les tâches, les prévoir, anticiper.
Les femmes sont plus touchées .

Chez les personnes en couple, la gestion du quotidien est majoritairement assurée par les femmes (55%), selon elles, quand les hommes sont quasiment 1 sur 2 à considérer que cette gestion est répartie à égalité en fonction des goûts de chacun.
Les femmes déclarent en majorité gérer seules quasiment l’ensemble des tâches du foyer : repassage, inscription des enfants aux activités extra-scolaires, préparation des repas, faire le ménage tandis que les hommes déclarent s’impliquer dans des tâches individuelles : bricoler, descendre les poubelles, faire le jardin…

Elles restent les personnes responsables du bon fonctionnement de la cellule familiale : 71% des tâches ménagères et près de 65% des tâches d’éducation sont faits par les femmes.

 

Un nouveau mal du siècle potentiellement lourd de conséquences

Selon les Français, la fatigue (73%), le stress (59%) et l’irritabilité (56%) sont les principaux signes d’une charge mentale trop importante.
Cette accumulation peut avoir des répercutions encore plus graves. 82% des Français estiment que ce phénomène peut être à l’origine d’un burn out professionnel et 79% perçoivent un risque d’agressivité envers leurs enfants ou leur entourage.

Il est donc important de se faire aider pour retrouver rapidement un bien-être être physique et psychique. La sophrologie fait partie des méthodes efficaces de développement personnel pour apprendre à alléger, réduire sa charge mentale.

 

La sophrologie: une aide pour apprendre à lâcher prise, déconnecter en étant dans l’instant présent

Tout d’abord quelques conseils :

Premièrement mettre la barre moins haute, arrêter de viser la perfection et ne pas tout vouloir gérer seule , accepter de déléguer. 
Deuxièmement définir sur votre to-do-list un nombre très restreint de tâches indispensables pour le jour-même et rester bienveillant avec soi-même lorsque des tâches sont reportées ou planifiées plus loin dans l’agenda.
Et puis faire des pauses régulièrement dans votre journée. C’est là que la sophrologie intervient : aider à faire que ces pauses soient des vrais moments de vide, de relaxation, de déconnexion.

La sophrologie va aider à évacuer le stress causé par cette pression et apporter de l’apaisement. Les séances apprennent à lâcher prise sur ce besoin de tout vouloir gérer.

Les pratiques sophro permettent de s’ancrer dans l’instant présent, d’accueillir ses ressentis physiques et mentaux, de se reconnecter à soi et d’activer des prises de conscience. Prendre conscience que l’on se met la pression, que l’on veut tout contrôler et qu’un travail d’acceptation sur le lâcher prise est essentiel. Déconnecter pour mieux se reconnecter à soi, à ses besoins. Vivre dans l’instant présent permet de mettre le flot des pensées sur « pause » et d’apaiser le mental.

Pour en savoir plus et vous initier aux pratiques sophro, écoutez l’épisode 10 de mon podcast  « Comment alléger sa charge mentale? »

Bonne écoute!