Retentissement du confinement sur la santé mentale des français:

La crise sanitaire, le confinement et le reconfinement ont un impact sur la santé mentale. L’angoisse, l’anxiété, la dépression se sont aggravées chez les personnes fragiles, déjà en souffrance depuis quelques temps mais également chez les personnes qui n’en avait jamais eu auparavant.

Cette période de crise sanitaire peut réactiver des vulnérabilités préalables, des traumatismes individuels.

Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, a insisté mardi 17/11/20, sur les effets de la crise sanitaire sur la santé mental. Il a indiqué que « La crise de Covid-19 a un effet sur le corps mais aussi sur le mental ». 

C’est en ça que la sophrologie, thérapie psycho corporelle, est intéressante et efficace car elle améliore aussi bien les souffrances physiques et mentales de l’angoisse ou de la dépression.

Serge Hefez, psychiatre, l’a également expliqué à la radio, les symptômes sont plus graves que lors du premier confinement, les personnes ont plus de mal à mobiliser leurs ressources pour rester positifs face à la crise.

Santé publique, les services de l’Etat ont constaté « une augmentation importante des états dépressifs entre fin septembre et début novembre » chez les français. Le Directeur général de la Santé conseille aux français d’éviter « d’être connectés toute la journée aux actualités ».

C’est en effet l’une des premières chose à faire, ne pas écouter les actualités trop souvent. Elles sont anxiogènes et réactivent à chaque fois des pensées négatives qui auto entretiennent les peurs, inquiétudes et atteignent le moral. Je vous conseille également de faire du sport, sortir, faire des activités et consulter un thérapeute si vous êtes en souffrance.

 

Pourquoi consulter un sophrologue?

La sophrologie vise à harmoniser le corps et l’esprit pour retrouver un bien-être, elle a des effets positifs aussi bien sur le corps que sur le mental et sur les émotions.

Elle est particulièrement adaptée pour gérer les émotions, l’angoisse et l’anxiété. Les pratiques sophro éloignent les angoisses par la détente et le calme ressentis dans le corps et l’esprit.

Les médecins adressent souvent leurs patients à des psychiatres, qui prescrivent anxiolytiques et antidépresseurs alors qu’une dizaine de séances de sophrologie permettent souvent d’aller mieux, sans tomber dans une médication addictive, parfois nécessaire dans certains cas.

L’idéal, est dans un premier temps de consulter un/une sophrologue et si les symptômes persistent de consulter un psychiatre ou un psychologue.

Mais c’est souvent l’inverse qui se passe car le médecin généraliste ne pense pas à la sophrologie comme thérapie. Le médecin par habitude adresse au psychiatre et/ou psychologue. La sophrologie est méthode récente, créée en 1960, plus récente que la psychanalyse et la psychothérapie et donc malheureusement moins connue et pourtant plus efficace sur toutes les souffrances psychosomatiques.

De plus les psychiatres sont saturés et proposent des rendez-vous à 1 ou 2 mois. Pourquoi ne pas se tourner vers la sophrologie, une méthode psycho corporelle efficace reconnu par l’OMS?

Je travaille en réseau avec des psychologues, psychiatres et médecins qui m’adressent leurs patients quand ils sont en échec. Toute thérapie à ses limites, et quand la souffrance nécessite un travail en profondeur, je leurs adresse mes patients.

L’objectif de la sophrologie est de vous apporter des techniques (exercices) pour vous aider à aller mieux rapidement. Celui de la psychothérapie est de savoir pourquoi vous n’allez pas bien.  Ce sont donc 2 approches complémentaires.

 

En pratique, comment se passe une séance?

L’angoisse se manifestent physiquement par une sensation d’oppression thoracique, des bouffées de chaleur, une accélération du rythme cardiaque, des tensions dans le corps… Il s’agit bien de manifestations corporelles reflet d’une peur panique irrationnelle et incontrôlée.

En séance de sophrologie, je vous apprends à relâcher les tensions, évacuer le stress, l’angoisses, vous libérer et retrouver un état de calme physique, mental et émotionnelle via des pratiques.

Des exercices que j’enregistre et vous envoies pour que vous puissiez les refaire entre les séances ce qui permet de pérenniser les bénéfices ressentis en séances et de reprendre le contrôle de soi. 

Ces pratiques sont basée sur la respiration abdominale calmante, la décontraction musculaire et des visualisations positives de lieux de calme, de détente. Vous reprenez le contrôle, vous apprenez à calmer l’angoisse et retrouver confiance en vous.

8 à 10 séances suffisent pour ne plus avoir d’angoisse.

La différence avec un travail psychologique, sont les temps de pratiques de relaxation, de détente, de respiration calmante qui apportent des sensations rassurantes dans le corps et l’esprit.

 

Conclusion:

Il n’y a a aucune contre indication à la sophrologie et les bénéfices sont nombreux. C’est une thérapie brève, donc moins couteuse, qui vise à l’autonomie afin d’apprendre à gérer l’angoisse et retrouver calme et confiance en soi.

Con