La confiance en soi est le premier secret du succès.  Peur d’être jugé, critiqué, le manque de confiance en soi peut générer beaucoup de stress et engendré un mal-être. Un stress capable d’anéantir tous nos efforts ou nous empêcher d’atteindre nos objectifs.

De plus, tous les domaines de notre vie et de notre quotidien peuvent en être affectés, que ce soit dans la sphère personnelle, scolaire ou professionnelle.

C’est un blocage qui nous empêche d’agir et nous distille des pensées dévalorisantes et négatives.

Le bonheur ou le succès sont parfois à portée de main, mais, faute d’avoir la confiance nécessaire en notre capacité de réussite, nous les laissons filer.

 

D’où vient le manque de confiance en soi ?

 

Certains évoquent des lacunes dans l’enfance, un manque de présence ou d’autorité parentale. D’autres au contraire estiment que des accidents de la vie peuvent fragiliser une personne qui ne parvient pas à rebondir, qui ne retrouve plus ses repères.

Soudain, par peur des autres, par peur de ne pouvoir les affronter, par peur de ne pas être capable, on se met à se dénigrer et se dévaloriser.

Au niveau des relations avec les autres, le manque de confiance en soi se traduit par de la timidité ou une gêne excessive.

Vous attendez d’être en confiance pour commencer à vous livrer, vous avez peur d’être ridicule, vous craignez le regard ou le jugement des autres, vous ne parvenez pas à prendre de décisions, vous hésitez, vous vous effacer…

Des phrases comme « je suis nul », « je n’y arriverai jamais », « j’en suis incapable » deviennent alors des leitmotivs récurrents, vous empêchant de commencer une action ou même de la planifier.

Identifier les origines:

Si vous souffrez de manque de confiance en soi, il est impératif d’identifier les causes.

Vous serez alors capable de prendre les mesures nécessaires pour mettre en place des stratégies et des solutions pour aller de l’avant et enfin vous affirmer et vous exprimer.

Les causes du manque de confiance en soi sont multiples, mais les plus récurrentes sont :

La peur de la critique

C’est l’une des peurs les plus répandues à l’origine d’une déficience de la confiance en soi.

La principale cause de cette peur est que vous êtes trop concentré et préoccupé par les opinions des autres. Du coup, vous ressentez un sentiment d’insécurité.

Au lieu de prendre les critiques de façon positive et constructive, vous avez le réflexe de vous mettre sur la défensive.

Le problème, c’est que vous vous occupez trop de ce que pensent les autres. Vous écartez vos opinions personnelles pour céder la place à celles des autres. Malheureusement, cela crée en vous un sentiment d’impuissance.

Dans le milieu professionnel, ce type de comportement peut vous nuire car il suffit d’un peu de chantage affectif pour que vous vous écrasiez.

En vous préoccupant moins des autres, vous restez vous-même. Vous devenez une personne honnête et stable qui ne fait pas semblant.

Le sentiment d’infériorité:

Le sentiment d’infériorité démontre clairement un ressenti d’insécurité.

Les causes de ce sentiment remontent généralement à l’enfance.

Il est possible que vous ayez été humilié, ignoré ou blessé, ce qui vous a fait douter de vous et vous a donné le sentiment d’être le vilain petit canard du groupe ou de la famille, d’avoir le sentiment d’être mal aimé.

La cause première reste souvent les parents. Ils ne sont jamais mal intentionnés. Il ne faut donc pas leur en vouloir, sauf cas extrême. Mais leur attitude envers vous enfant a des effets sur votre confiance en vous adulte. Ils n’ont pas su vous encourager ou vous offrir un environnent stable. Ils ont été trop critiques, trop exigeants ou encore trop protecteurs.

Tout cela ne vous a permis de vous libérer totalement et de vous émanciper sur le plan émotionnel.

Il est alors tout à fait normal et logique d’avoir développé une perception négative de vous-même.

Arrêtez de penser que vous n’êtes pas aussi bien ou aussi fort que les autres. Acceptez vos points forts autant que vous acceptez vos points faibles.

L’incapacité à vous affirmer

Le manque de confiance en soi provient aussi de l’impossibilité à vous affirmer, à dire ce que vous pensez ou ce que vous ressentez.

Cette incapacité à vous défendre et à exprimer vos besoins vous apporte tout son lot de colère et de ressentiment, sans oublier que vous allez vous enfermer dans une bulle de négativité.

Le manque de confiance en soi crée de l’insécurité, du doute et du pessimisme.

Apprenez à vous affirmer et les personnes dans votre entourage réaliseront enfin ce que vous voulez.

La conséquence directe à cela sera un respect de votre personne et ils sauront que vous êtes capable d’assumer des responsabilités plus importantes.

Vous vous sentirez mieux dans votre peau.

Le perfectionnisme

Vouloir être parfait peut parfois être une qualité. Mais le perfectionnisme s’avère très souvent être un poison. Au quotidien et, sur la durée, pour votre confiance et votre estime.

Car cela conduit à avoir des attentes irréalistes pour vous-même et pour votre entourage.

Pour vous, il est impossible de déléguer.

Si vous pensez constamment que chaque chose doit être parfaitement réalisée, vous aborderez la vie d’un point de vue tout à fait irréaliste. En effet, en voulant toujours faire bien comme il faut, voire faire ce qu’il y a de mieux, vous augmentez les chances de commettre des erreurs et d’être déçu.

Vous allez développer de nouvelles peurs et nouvelles angoisses. Et donc davantage d’insécurité.

N’écoutez pas toujours les personnes qui vous mettent trop de pression pour répondre à leurs besoins ou leurs attentes. Dites-leur clairement et calmement quelles sont vos possibilités, vos disponibilités et vos compétences.

Fixez-vous des objectifs réalisables. Et votre peur de l’échec s’envolera aussi rapidement qu’elle est apparue.

La culpabilité

Ce sentiment fait partie du manque de confiance en soi et vous empêche d’accéder au bonheur.

Par certains aspects, la culpabilité est un sentiment utile. Elle nous montre que nous avons enfreint certaines règles, que nous manquons à nos valeurs. Elle agit alors comme un avertisseur qui clignote pour nous indiquer « Attention ! Tu as fait une boulette ».

La vraie culpabilité ne dure jamais longtemps : elle survient comme un signal pour prévenir de faire attention.

Pour autant, il est important de ne pas la laisser envahir tout votre être.

Si la culpabilité s’installe, alors elle devient un problème.

À cause de votre éducation, de votre instruction, de la religion ou autre, vous éprouvez des difficultés pour vous exprimer et dire « j’ai le droit d’être heureux » ou « j’ai le droit de m’exprimer librement ».

La culpabilité est un sentiment qui renforce votre manque de confiance. Il est donc important de s’attaquer au problème au plus vite pour ne pas qu’elle vous paralyse.

 

La sophrologie: une méthode de référence pour reprendre confiance

 

La sophrologie vous propose les mêmes outils et techniques que ceux utilisés dans la préparation mentale des sportifs.

Chaque séance de sophrologie est un apprentissage, une découverte et une prise de conscience. Il s’agit d’activer le positif au niveau physique et mental et dans la relation avec les autres. La sophrologie aide à repérer et à maitriser les ressources et capacités qui sont en vous.

La prise de conscience développe la meilleure connaissance de soi qui conduit à une plus grande confiance en soi. Les premiers résultats apparaissent dès 4 à 5 séances, mais une dizaine de séances sont nécessaires pour faire perdurer cet état retrouvé.

Evacuer les conséquences:

Pour commencer il est nécessaire de travailler sur les conséquences de ce manque de confiance: stress, anxiété, peurs, angoisses, somatisations… Vous vous sentirez rapidement plus détendu et serein grâce aux exercices de relaxation dynamique et de suggestion mentale notamment la sophro déplacement du négatif.

 

Eliminer les blocages et s’accepter:

Corps et esprit fonctionnent ensemble. La confiance en soi implique l’acceptation de son corps, de son image et d’accepter le fait que sa personnalité ne se limite pas à l’aspect physique, à une image extérieure. Cette phase d’acceptation passe par la redécouverte de sensations grâce à des exercices de tension/relâchement issus des techniques de relaxation dynamique ansi que des visualisations. La sophro présence immédiate et le sophro de base vivantielle sont des pratiques adaptées. Vous apprendrez à vous reconnecter avec vous même à intégrer votre schéma corporel et à harmoniser corps et esprit.

Mobiliser ses capacités:

L’accompagnement se poursuit ensuite par des exercices en mouvements et des visualisations positives qui permettent de mobiliser vos ressources et capacités notamment la confiance en soi mais également l’estime de soi, la concentration, la mémoire…

Pour cela votre sophrologue vous enseignera deux techniques particulières qui sont :

• La sophro-mnésie, c’est à dire la capacité à revenir sur une expérience positive vécue pour y retrouver les éléments mis en oeuvre et les réactiver. Cette technique s’appuie sur le postulat suivant : si vous avez été capable de faire une chose dans le passé, vous l’êtes encore. Cette capacité existe toujours et nécessite d’être réactivée.

• La futurisation : Notre cerveau est un système puissant qui nous permet de réaliser ce pour quoi on le programme. Les techniques de futurisation permettent de stopper cette programmation négative qui nous freine et de la remplacer par une programmation positive en s’appuyant sur nos capacités réactivé.

Il est vrai qu’il est plus long de commencer par traiter les effets plutôt que les causes, mais il a été démontré qu’il est plus efficace d’évacuer le négatif pour instaurer un état positif pérenne et durable.

Pour qu’une personne ait d’avantage confiance en elle-même il faut passer par une meilleure connaissance de soi.

 

 

En résumé:

Avoir confiance en soi pour aller de l’avant, cela s’apprend. Pour réaliser ses rêves, se sentir bien au quotidien, osez faire et dire ce que l’on veut et réussir!

La sophrologie est une méthode efficace et reconnue pour la développer.

Puis faire les bons choix au quotidien, ceux qui comptent réellement pour soi-même.

Vaincre la peur de l’échec, vaincre la peur d’échouer et renforcer l’estime de soi, tout est possible lorsque l’on sait comment dépasser ces croyances limitantes.