Un petit lexique pour s’y retrouver: 

Le sophrologue est un professionnel de la sophrologie formé dans des écoles spécialisées en 2 ans. La sophrologie est une thérapie brève et une méthode de développement personnel. Le sophrologue accompagne le patient vers un mieux être. En séance le sophrologue guide le patient dans la pratique d’exercices de respiration abdominale, de relâchement musculaire et de visualisations positives. Par les ressentis de détente, de calme et de bien-être, le patient prend conscience qu’il peut se rassurer, gérer ses émotions et à aller mieux, il reprend le contrôle de sa vie. Cette thérapie est indiquée en cas de stress, d’angoisse, d’anxiété, de troubles du sommeil, d’états dépressifs débutants et de manque de confiance en soi. Elle aide également les personnes à lâcher prise.

Le sophrologue peut avoir une spécialisation en sophro analyse, thérapie qui permet de résoudre des traumatismes qui remontent à l’enfance et génèrent des souffrances dans sa vie actuelle.

Les séances sont prises en charge par certaines mutuelles.

Le psychiatre, c’est un médecin qui a une spécialisation en psychiatrie. Les indications sont les maladies psychiatrique, les dépressions graves. Les psychiatres prescrivent des médicaments (antidépresseurs, anxiolytiques, neuroleptiques…) ou des hospitalisations .

Le psychologue, est un professionnel du fonctionnement psychique et des psychopathologies, du comportement humain, de la cognition, de la personnalité ou même des relations interpersonnelles qui est spécialisé dans un courant scientifique spécifique. Le psychothérapeute, titre protégé depuis 2010, est soit un médecin qui a suivi une formation complémentaire d’environ 3 ans en psychologie, soit un psychologue, soit quelqu’un possédant un diplôme de niveau master dont la spécialité ou la mention est la psychologie ou la psychanalyse.

Le psychanalyste est un thérapeute qui pratique les cures psychanalytiques, une technique permettant d’explorer son inconscient pour résoudre des conflits qui remontent à l’enfance et perturbent sa vie actuelle. Freud ou Jung sont des références en la matière.  Le psychanalyste a lui-même été en cure psychanalytique et a été formé à diriger à son tour des cures psychanalytiques.

Les consultations d’un psychothérapeute, d’un psychologue, d’un psychanalyste ou d’un sophrologue ne sont cependant pas prises en charge par la sécurité sociale.

 

Qui consulter en fonction des souffrances et difficultés?

Vous ressentez de l’angoisse, des peurs depuis la crise Covid: Vous pouvez consultez un sophrologue dans un premier temps qui vous aidera à éloigner, libérer ses angoisses, gérer les crises et retrouver une état de calme, de sérénité et vous rassurer par l’intermédiaire d’exercices de respiration, de relaxation et de suggestions mentales positives.

Vous ressentez un état de déprime, de tristesse, des pensées négatives, vous n’avez pas le moral: Vous pouvez consultez un sophrologue qui vous aidera à chasser les émotions négatives et vous concentrer sur du positif via des visualisations.Les pratiques vous aideront à vous focalisez sur le positif, ressentir des sensations agréables dans votre corps et votre esprit et à prendre du recul par rapport à la situation.

Vous vous sentez énervé, en colère, frustré par le confinement: la sophrologie vous aidera à décharger ces émotions. C’est une méthode de référence dans la gestion des émotions. Vous savez à quoi est due votre souffrance vous n’avez pas besoin de faire une psychothérapie.

Vous êtes dépressif: vous pouvez consultez un psychiatre qui vous prescrira des antidépresseurs.

Vous souffrez de TAG, troubles anxieux généralisés: Consultez un psychiatre qui vous prescrira des anxiolytiques.

Vous ressentez un blocage, une réelle difficultés à résoudre un problème, un conflit interne, vous avez eu une enfance traumatique: consultez un psychologue qui vous accompagnera dans la compréhension de voter histoire. La psychothérapie vous permettra d’établir un dialogue, de prendre conscience de vos schémas répétitifs.

 

Conclusion:

La sophrologie, thérapie brève efficace suffit souvent à aller mieux et éloigner le mal être, sans médicaments, sans béquille. Il n’ ya que des bénéfices à se faire accompagner.